L’école maternelle au Japon

Il y a trois types d’écoles pour les jeunes enfants au Japon : Le Hoikuen (garderie/crèche) et le Youchien (école maternelle).

Les Hoikuen sont destinés aux enfants dont les parents travaillent à plein temps, ils peuvent être privés ( avec certification par le gouvernement ou sans certification) ou publics. Il est souvent difficile d’avoir une place dans les hoikuen public car ce sont les mairies qui les gèrent et les parents doivent avoir un certains nombre de points (nombre d’heures travaillées, distance du domicile, handicap etc.) et donc à Tokyo en tout cas c’est la bataille! Ces hoikuen peuvent accueillir les enfants

 

Il y a également les écoles internationales qui offrent souvent des cours en anglais. Pour le français il y a le lycée français qui fait office d’école maternelle, j’aurai adoré que ma fille y aille mais les tarifs sont mirobolants! Du coup on a laissé tomber et on s’est tournés vers une école maternelle japonaise, le youchien.

Je vais donc parler plus spécifiquement des youchien et de mon expérience car notre fille a fait sa première rentrée il y a peu.

Il y a deux types de youchien, prives et publics

Les youchien accueillent les enfants de 3 ans à 5 ans (ou 6 ans, cela dépend du mois de naissance). La rentrée scolaire est en avril au Japon, notre fille ayant eu 3 ans en mars elle aurait du faire sa rentrée en avril. Honnêtement je trouvais ca un peu jeune mais bon  c’est comme ça! J’ai ecrit « aurait du » car un méchant virus est passe par la et a chamboule toute la planete ainsi que le calendrier scolaire ce qui fait que la rentrée a finalement eu lieu en juin avec un protocole a respecter ; masques, désinfection des locaux X fois par jour, lavage des mains etc. Autant vous dire que faire porter un masque en permanence a des jeunes enfants et juste impossible, tout comme leur demander de ne pas s’approcher… Enfin bon pour le moment ca a l’air d’aller….

Ceremonie entree

Il aurait du avoir une ceremonie d’information debut mars mais celle-ci a ete annulee a cause du coronavirus et a la place on a eu une tonne de papiers a lire.  Je previens que mon japonais est toujours aussi balbutiant donc je me suis tapee une bonne traduction avec mon ami de toujours Google traduction.

La ceremonie d’entree a l’ecole comme on dit ou rentree a eu lieu en juin au lieu d’avril a cause de vous savez qui. C’est un jour important ou on s’habille super classe mais cette fois les couleurs vives sont autorisees car c’est cense etre un moment festif! Ma fille a aussi mis son bel uniforme! Malheureusement a cause du coronavirus tout a ete raccourci et l’organisation s’est faite classe par classe au lieu de reunir tous les eleves ensembles. Dommage j’aurai beaucoup aime que ma fille fasse sa rentree en grande pompes mais bon il y a plus grave ca. Nous avons donc eu droit a un discours du directeur (Henchou-sensei) figure importante ici au Japon, une photo de groupe et ensuite direction la salle de classe avec le professeur attitre. La maitresse de ma fille a donc explique globalement ce que les enfants allaient apprendre etc. D’apres de que j’ai compris (et oui tout est en japonais haha) la premiere annee donc petite section il s’agit plus d’apprendre a se separer des parents, a etre plus autonomes, a vivre en collectivite etc.

fournitures

Et oui les ecoles privees on une liste a rallonge de choses a avoir. Cela depend des ecoles mais certaines exigent que certaines choses soient fait maison et d’ailleurs mettent des dimensions arbitraires pour etre sures qu’on ne peut pas trouver l’equivalent dans le commerce. Par exemple on a toujours besoin d’un grand sac et souvent les mamans le cousent elles-memes. Il faut aussi des pochettes pour emmener sa tasse, une pochette pour mettre sa brosse a dent, une serviette pour mettre autour du cou pour manger, une autre qui sert de set de table etc. La couture et moi faisant deux, je n’ai rien fabrique par moi-meme et notre ecole est relativement souple donc pas de probleme.

Il y a aussi l’uniforme a acheter ce qui coute une petite fortune car il y a un uniforme d’hiver avec blouse a manches longues, veste et chapeau bleu marine et un uniforme avec blouse a manches courtes et chapeau blanc. Il faut aussi acheter la tenue de sport qui est portee le mercredi, short avec veste a manches courtes en ete et longues en hiver et casquette.

Heureusement je connais une maman qui frequente l’ecole et elle a pu demander a son entourage si certains parents avaient des vetement en rab et bingo on a presque pu tout avoir!

Il faut aussi trois paires de chaussures hehehe, une de couleur noire a mettre sur le trajet de l’ecole, une paire pour mettre dans la salle de classe et une paire pour mettre dehors mais uniquement dans la cour de l’ecole.

On a aussi achete des fournitures comme des crayons, de la peintures, des ciseaux etc. mais on a pas eu le choix sur la marque il a fallu les acheter directement aupres de l’ecole (du coup 100 euros juste pour ca). On a aussi achete une boite a bento avec des couverts.

Prix

Depuis octobre 2019 le gouvernement japonais via les prefectures subventionne les frais concernant les ecoles maternelles sous contrat ainsi que les creches dans certains cas. Du coup cela a considerablement fait baisser la facture car auparavant il fallait payer environ 400 euros par mois plus les frais d’inscription. Aujourd’hui on a tout de meme du payer les frais d’inscription ( 120 000 yen)

 

PTA

liste mairie

On peut trouver la liste des ecoles

Visite de l’ecole. Il y a possibilite d’organiser des visites pour voir comment est l’ecole. Nous avons aussi participe a un apres-midi d’orientation, cetait vraiment super il y avait d’abord eu un spectacle avec des comediens et ensuite des mini jeux ou on pouvait gagner des recompenses (comme jouer au foot dans des mini buts et gagner un set d’origami). J’ai vraiment eu une bonne impression ce jour-la, les profs etaient super sympa et ma fille s’est bien amusee.

On a aussi choisi l’ecole pour la proximite avec notre domicile et aussi car je connaissais deux familles qui ont mis leurs enfants la-bas et elles etaient super contente.

Aussi j’apprecie la maniere d’enseigner qui est moins formelle que dans d’autre ecoles (j’ai une amie qui a mis sa fille dans une ecole ou il faut imperativement que l’eleve sache aller aux toilettes seul-e- et sache utiliser des baguettes parfaitement… Sur ce point j’ai toujours des progres a faire!).

 

La sélection : écoles publiques

Les écoles privées gerent la selection des eleves comme elles le veulent. Sur Tokyo en general, il s’agit d’aller chercher le 15 octobre un formulaire de preinscription a l’ecole choisie et souvent des interviews de selection on ensuite lieu.

Il faut savoir que le nombre de formulaires est limite et concernant certaines ecoles competitives certains parents font la queue au milieu de la nuit devant l’ecole afin d’esperer obtenir le precieux sesame! Heureusement lecole qu’on a choisie n’etait pas dans ce cas et je suis juste arrivee apres l’ouverture et pas de probleme. Ce systeme est aussi ennuyeux si l’on veut postuler pour deux ecoles, dans ce cas les parents doivent se separer et faire ces demarches chacun de leur cote.

L’interview le 1er novembre.

Precisons qu’il faut etre sur son 31, costume et navy dress comme on les aime ici. En arrivant on nous a donne un formulaire a remplir et on a du payer 5000 yens d’etude de dossier (c’te blague!) ensuite on s’est rendus dans le hall ou les autres parents et enfants attendaient leur tour pour l’interview. Et la j’ai eu le droit a des regards bien appuyes genre « oh une gaijin dans la place! », ca m’a un peu mise mal a l’aise moi qui etait deja stressee enfin bon c’est comme ca!

J’ai toujours trouve ca bizarre, qu’est ce qu’on peut bien demander a un enfant de trois ans? Ca fait vraiment entretien d’embauche. Dans notre cas, il y avait deux professeurs dans une salle, elles ont demande a ma fille de s’asseoir sur une chaise a cote de nous et de dire bonjour, ce que ma fille a fait. Ensuite elles lui ont montre des couleurs et il fallait que ma fille les nomme, ce qu’elle a aussi fait mais en francais. Effectivement on ne parle pas japonais a la maison mais francais et en anglais mais ma fille a tout de meme bien compris! Et ca n’a pas pose de probleme, l’ecole voulait surtout savoir si ma fille pouvait comprendre de qu’on lui disait et c’etait bien le cas. Ensuite on nous a dit qu’elle etait admise et nous a demande si on avait des questions ou des sujets qu’on souhaitait aborder. Nous avons parle de la langue justement mais les profs nous ont rassures en disant que les enfants apprennent vite a cet age et que cela devrait aller. Du coup tout s’est deroule rapidement et apres notre fille est restee dans la cour pour jouer. Super!

 

Bento

La fameuse boite a déjeuner! Cela dépend des écoles mais la notre c’est bento a apporter deux fois par semaine, deux autres jours c’est l’école qui fourni le bento et le mercredi il n’y a ecole que le matin c’est donc le déjeuner a la maison.

Au debut on nous a demande de preparer des bento rapides a manger car la pause dejeuner etait raccourcie a cause du coronavirus, du coup j’ai prepare des onigiris et des sandwiches. Le resultat? Ma fille a definitivement prefere les sandwich surtout au rosbif mais a toujours boude les onigiris alors qu’a la maison c’est l’inverse! Allez savoir pourquoi? Maintenant je prepare des bentos avec les restes de la veille si on en a. Je rajoute toujours des legumes (crus comme des carottes, des concombres, des tomates ou cuits du mais, du brocolis, des edamame) ou des fruits ma fille les devore)! Je ne vais pas me plaindre! Concernant les bentos fournis par l’ecole il y a toujours du riz avec du furikake sorte d’assaisonnement (souvent a base de poisson ou d’algues) qu’on saupoudre sur du riz.

(

MARIE

Sharing is caring!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.